decoupe logo IMBE
Bandeau haut IMBE

English


Rechercher

sur ce site

Partenaires

Logo tutelle AMU Logo tutelle CNRS
Logo tutelle IRD Logo tutelle UAPV

Accueil > Recherche > Axe 6 : Biomarqueurs, Biotechnologies, Ecotoxicologie et Santé Humaine > EQ 6.4 : Biogénotoxicologie (BSHE)

EQ 6.4 : Biogénotoxicologie (BSHE)

Responsables d’équipe : Blandine Courbiere (Aix-Marseille Université) et Thierry Orsière (Aix-Marseille Université)

Les études en cours et projetées concernent les domaines de la cytotoxicité et de la génotoxicité des nuisances environnementales vis-à-vis des cellules somatiques et germinales humaines. Les objectifs principaux de ces programmes sont la compréhension des mécanismes de cytotoxicité et de génotoxicité et la recherche de biomarqueurs pertinents d’exposition et d’effets génotoxiques.

Les principaux objectifs sont :

  • la compréhension de l’impact des métaux lourds et des pesticides sur la fertilité masculine par l’étude de leur cytogénotoxicité sur des modèles cellulaires adaptés (cocultures de cellules germinales et cellules de Sertoli) et le développement de méthodes spécifiques de détection de ces composés dans des milieux complexes (liquide séminal, milieux de culture)
  • l’évaluation des risques génotoxiques et mutagènes liés à l’exposition aux facteurs environnementaux sur les spermatozoïdes et les ovocytes matures et immatures par le développement et l’application de biomarqueurs tels que les adduits de métabolites d’HAP sur l’ADN ou la mesure des niveaux d’expression des gènes de réparation des lésions génotoxiques. Une collaboration avec le Centre d’Assistance Médicale à la Procréation de l’Hôpital de la Conception (« Germethèque ») permettra d’obtenir des échantillons issus de patients. L’accès aux données médicales permettra également d’étudier les effets de facteurs environnementaux divers (tabagisme, expositions professionnelles …) sur le génome des gamè-tes, sur les paramètres de fertilité et sur les résultats des techniques d’assistance médicale à la procréation.
  • le développement des études de nanotoxicologie par la recherche et la compréhension des effets cytogénotoxiques des nanoparticules et nanomatériaux associant une caractérisation fine de leurs propriétés physico-chimiques à une approche toxicologique utilisant les outils adaptés pour la mise en évidence de leur impact sur des cellules humaines (bioénergétique cellulaire et identification des cibles spécifiques, cytogénétique, génomique, protéomique et/ou métabolomique) afin d’approcher au plus près leur signature toxicologique.
  • l’évaluation des risques Cancérogènes, Mutagènes et Reprotoxiques (CMR) pour l’homme, induits par l’environnement notamment professionnel, par la mise en œuvre (1) de biomarqueurs d’exposition et d’effets génotoxiques associés à des approches étiologiques (questionnaires, analyses de l’activité professionnelle, métrologie atmosphérique) et à des marqueurs d’effets à la santé et (2) de modèles toxicocinétiques à base physiologique (PBPK) pour prédire le devenir des xénobiotiques dans l’organisme et faire évoluer la bio-surveillance des expositions.
  • la mise en évidence des propriétés antimutagènes de molécules naturelles d’origine végétale vis-à-vis de cancérogènes environnementaux reconnus et l’étude des mécanismes moléculaires (desmutagène et/ou bioantimutagène) à la base de ces propriétés.

L’équipe BSHE

introduction

Membres

Responsables d’Equipe : Blandine Courbiere (Aix-Marseille Université) et Thierry Orsière (Aix-Marseille Université)

Enseignants-chercheurs - Praticiens Hospitaliers
Pr Alain Botta, PU-PH, Chef du Service de Médecine et Santé au Travail (AMU)
Dr Jeanne PERRIN, MCU-PH (AMU) en Biologie et Médecine de la Reproduction et du Développement
Dr Irène Sari-Minodier, MCU-PH (AMU)

Thématiques

thématiques de recherche de l’equipe

Programmes

les programmes de l’équipe

Publis

les publis de l’EQ 6.4

contact