decoupe logo IMBE
Bandeau haut IMBE

English


Rechercher

sur ce site

Partenaires

Logo tutelle AMU Logo tutelle CNRS
Logo tutelle IRD Logo tutelle UAPV

Accueil > Pages personnelles > Amelie Saunier > Recherche

Recherche

Thématiques de recherche

Les métabolites secondaires volatils et non volatils sont des composés jouant un rôle dans la protection face aux stress biotiques ou abiotiques. Ils permettent aux végétaux de survivre dans un milieu donné. L’isoprène est l’un des principaux métabolites secondaires volatils émis par les végétaux. Il jouerait un rôle dans la protection face aux dommages oxydatifs causés par les espèces réactives de l’oxygène (ROS) produites lors d’un stress hydrique. De plus, une fois émis dans l’atmosphère, ce composé peut réagir avec les oxydes d’azote pour former de l’ozone troposphérique ou encore être oxydé pour former des aldéhydes et des cétones. Les métabolites secondaires non volatils, tels que les composés phénoliques et tout particulièrement les flavonoïdes, sont plutôt connus pour protéger les plantes face au stress thermique.
Dans le cadre du changement climatique, les modèles prévoient une aggravation de la sécheresse estivale en région méditerranéenne, se traduisant par une augmentation des températures de 3.4 °C et d’une réduction des pluies de 30 %. Avec ces nouvelles conditions, on peut s’attendre à ce que les végétaux investissent davantage dans la production de métabolites secondaires (volatils et non volatils) par rapport à la croissance, comme estimé par certaines théories écologiques. Ces modifications potentielles peuvent donc avoir des conséquences sur la santé et la croissance de la forêt, ainsi que sur la qualité de l’air environnant la foret. Mon sujet de thèse est de caracteriser ces possibles changements afin de déterminer quel sera le comportement du chêne pubescent avec le changement climatique.