Biosketch

Directeur de recherches au CNRS, mes travaux concernent plus particulièrement l’organisation à long terme, la résilience et la restauration écologique des communautés végétales herbacées.

Les principaux objectifs de mes recherches concernent donc une meilleure compréhension des théories d’assemblage des communautés d’espèces végétales. Il s’agit notamment de pouvoir répondre aux questions fondamentales concernant l’explication de la richesse en espèces des communautés végétales, leur structuration et dynamique à long terme. Mes résultats sont ensuite appliqués à la gestion conservatoire ou la restauration écologique d’écosystèmes dégradés par des phases d’agriculture intensive. Non site atelier principal correspond aux pelouses sub-steppiques de la plaine de La Crau dans le département des Bouches-du-Rhône.

Mes principales découvertes ont été d’avoir démontré la faible résilience des communautés végétales herbacées face à des régimes de perturbations nouveaux (phase culturale) même sur le très long terme et l’importance des relations biotiques (facilitation) dans les processus de leur restauration écologique via le rôle en particulier de certains ingénieurs de l’écosystème comme des insectes (fourmis moissonneuses) ou des végétaux (plantes nurses).

Au niveau de la gouvernance de la recherche, j’assure depuis 2010, les fonctions de conseiller scientifique sur l’ingénierie écologique auprès de la direction de l’Institut Ecologie et Environnement du CNRS. Je suis également directeur adjoint de l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et Ecologie depuis 2019 et directeur adjoint également, depuis 2018, de la Société Fédérative de Recherche Tersys.