Découverte de la présence d’hydres d’eau douce aux Antilles

Des chercheurs de l’équipe 7 de l’IMBE (Hervé Macarie) et du Pomona College (USA, Daniel E. Martinez) mettent en évidence pour la première fois, la présence d’hydres d’eau douce (petits animaux d’un mm de long de la famille des méduses) aux Antilles dans les rivières de Martinique, Guadeloupe et de Sainte Lucie (voir photos). L’ADN des individus collectés est en cours d’extraction de façon à connaitre la biodiversité des espèces rencontrées et à les comparer à des individus collectés autour du monde afin de déterminer quels sont leurs plus proches parents et ainsi pouvoir établir des hypothèses sur la façon dont ces organismes qui ne peuvent traverser par eux mêmes de grandes étendues d’eau salée ont pu coloniser ces iles volcaniques.
Les hydres étant des bioindicateurs de la qualité de l’eau, des individus vivants ont également été collectés pour permettre à des collègues de l’équipe 6 de l’IMBE d’étudier leur sensibilité à des contaminants présents aux Antilles comme l’insecticide chlordécone utilisé dans le passé pour le contrôle des populations de charançon du bananier et qui continue à y polluer les cours d’eau aujourd’hui.

Hydres d’eau douce brunes et vertes sur une pierre provenant d’une rivière de Martinique - @Hervé Macarie