Dynamique de la biodiversité et changements environnementaux en Corse depuis 7 000 ans : Éclairages paléoentomologiques et paléobotaniques

Soutenance de thèse de Yoann Poher :

Dynamique de la biodiversité et changements environnementaux en Corse depuis 7 000 ans : Éclairages paléoentomologiques et paléobotaniques

Vendredi 8 Décembre 2017 à 14h au Campus Arbois, Amphithéâtre du CEREGE

Membres du Jury

  • Nicole Limondin-Lozouet, directrice de recherche, Université de Paris 1 (rapporteuse)
  • Hervé Brustel, enseignant-chercheur, École d’Ingénieurs de PURPAN, Université de Toulouse (rapporteur)
  • Mona Court-Picon, maître de conférences, Institut royal des Sciences naturelles de Belgique (examinatrice)
  • Franck Richard, professeur, Université de Montpellier (examinateur)
  • Valérie Andrieu-Ponel, maître de conférences, Aix-Marseille Université (examinatrice)
  • Philippe Ponel, maître de conférences, Aix-Marseille Université (directeur)
  • Frédéric Guiter, maître de conférences, Aix-Marseille Université (co-directeur) Frédéric Médail, professeur, Aix-Marseille Université (co-directeur)

Résumé
L’histoire de la végétation en Corse est bien connue, particulièrement dans les espaces montagnards. Cependant, des zones d’ombre persistent concernant par exemple le rôle du climat ou des activités anthropiques dans certaines modifications du couvert végétal ou encore la réponse des écosystèmes littoraux à la transgression marine holocène.
L’objectif de cette thèse est d’identifier les trajectoires plurimillénaires des écosystèmes de Corse à basse et moyenne altitude sous la triple influence des forçages climatique, eustatique et anthropique à travers l’étude des assemblages d’insectes fossiles (coléoptères en particulier) et des données paléobotaniques (pollen, macrorestes végétaux) disponibles ou nouvellement acquises. Cette approche multidisciplinaire a été appliquée sur trois séquences sédimentaires prélevées à l’étang du Greco (1 m) sur l’île Cavallo, au marais de Cannuta (2 m) et à la tourbière de Bagliettu (212 m).
Les résultats obtenus révèlent des changements majeurs dans la structuration du couvert végétal. Des signes d’ouverture du paysage apparaissent sur Cavallo et à Cannuta dès 5500-5000 cal. BP. Ils coïncident avec des indices d’activités des sociétés insulaires, lesquelles s’intensifient après 3000 cal. BP et plus particulièrement depuis 1000 ans à Bagliettu. De surcroît, notre étude suggère que la sensibilité et la réponse des zones humides littorales face à la remontée relative du niveau marin dépend du contexte géomorphologique. Sur l’île Cavallo où le relief est faible, la transgression marine induit une augmentation de la salinité dans l’étang du Greco vers 3700 cal. BP, qui à son tour provoque une chute irréversible de la diversité des coléoptères aquatiques et hygrophiles. Au marais de Cannuta, où l’érosion des versants a favorisé la progradation de la plaine alluviale, notre étude montre une diminution de l’influence marine après 5000 cal. BP et une diversification de cette même entomofaune à partir de 1200 cal. BP. À Bagliettu, c’est l’importance des changements hydro-morphologiques des rivières dans la dynamique des écosystèmes tourbeux attenants et de leur entomofaune que nous avons pu démontrer.
Ainsi, cette approche rétrospective fournit des informations originales concernant la mise en place et l’évolution sur le long terme de la biodiversité des sites étudiés, utiles pour leur conservation.

Télécharger le résumé de thèse (français et anglais)

Voir le reportage vidéo sur la thèse de Yoann Poher (réalisation imbeTV)