EQ 4.1 : Ingéniérie de la Restauration des Patrimoines Naturel et Culturel

Responsable d’équipe : Catherine Vieillescazes (Université d’Avignon)

Patrimoine naturel :

Au niveau fondamental, les recherches des écologues sur le patrimoine naturel sont axés sur l’identification des processus de coexistence dans les communautés végétales et leur entomofaune associé (orthoptères, coléoptères).

Nous cherchons notamment à identifier les règles d’assemblage qui expliquent le haut niveau de biodiversité des écosystèmes méditerranéens herbacées (terres de parcours, steppes, pelouses sèches, sansouires, mares temporaires, etc.). Nous nous intéressons plus particulièrement aux facteurs à l’origine de la très faible résilience de ces communautés soumises à des stress (sécheresse) et régimes de perturbations récurrents (pâturage, incendies) face aux changements d’usage apparus depuis le 20e siècle (intensification des pratiques agricoles).

Ces recherches en « écologie ingénieriale » prennent notamment place dans le cadre d’opérations de restauration écologique permettant de tester de manière opérationnelle de nouvelles techniques de restauration durable des écosystèmes.

Patrimoine culturel :

Un des autres thèmes identitaires de cette équipe est l’étude des matériaux du patrimoine artistique et archéologique.
Ces recherches développées depuis plusieurs années contribuent à la connaissance chimique et analytique des substances naturelles d’origine végétale par des techniques chromatographiques (CLHP détection UV-Vis/Fluorimétrie, CPG/SM et SM/SM), spectroscopiques (IRTF, fluorimétrie, spectrométrie UV-Visible, colorimétrie) et microchimiques.

Dans le cadre de ces études, nous mettons au point des méthodes d’analyse permettant l’identification des marqueurs chimiques caractéristiques des matériaux naturels utilisés dans le domaine du patrimoine (résines, colorants, corps gras, pigments). Ceci implique également la compréhension des mécanismes de dégradation thermique et photochimique des marqueurs identifiés.

De telles préoccupations concernent les secteurs de la restauration des œuvres d’art, de la conservation du patrimoine. L’approche métabolomique de substances végétales contemporaines et anciennes met en jeu des collaborations avec des botanistes et des spécialistes des substances naturelles. Afin de nous inscrire pleinement dans cette thématique et de rester toujours dans la veille scientifique, nous coopérons activement avec différents partenaires scientifiques nationaux et internationaux dans le cadre de programmes européens ou autres.