Laurent Cavalli

Maître de conférences

PNG - 263.7 ko

Contact

Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Écologie Marine et Continentale (IMBE)
Aix Marseille Université, CNRS, IRD, Avignon Université

Campus Etoile – Faculté des Sciences St-Jérôme
Av. Escadrille Normandie-Niémen
F-13397 Marseille cedex 20, France

Responsable taxe d’apprentissage - OSU Pyhteas

Equipe 3. Vulnérabilité Ecologique et Conservation (VEC)

Biosketch

Biosketch

Après une formation en biologie-chimie (Licence, maîtrise), j’ai été recruté en 1988 à l’Université de Provence (Aix-Marseille I), en tant que Maître de Conférences.

J’ai développé des recherches sur la base de l’écologie des populations, de l’écologie fonctionnelle et de la conservation. Depuis mon recrutement, je me suis investi dans les thématiques de l’équipe principalement sur l’écologie de populations en milieux lotiques et lentiques. J’ai co-encadré trois étudiants en thèse tout en développant mes compétences sur des thématiques nouvelles comme l’utilisation des isotopes stables ou l’écologie moléculaire.

Depuis plus de 10 ans, je suis responsable du Master 1 Spécialité Sciences de l’eau.

Activités de recherche

par CAVALLI Laurent

Thématiques de recherche

Mes thématiques de recherche portent sur une approche fonctionnelle des écosystèmes aquatiques avec des applications en termes de conservation aussi bien des espaces que des espèces.

Mes recherches se sont portées sur l’écologie des populations de poissons dans différents milieux (lacs et rivières), axées principalement sur l’analyse de l’alimentation, de la croissance et de leur reproduction. Ces approches ont été complétées par des outils complémentaires. Dans un complexe hybride, les outils moléculaires ont permis une identification précise de chaque individu et de leur niveau d’introgression et ainsi de mieux caractériser leurs traits d’histoire de vie.

La maîtrise de différents outils, ma connaissance du fonctionnement de différents écosystèmes et les partenariats initiés avec des gestionnaires de milieu (ONEMA, parcs nationaux, parc naturel régional) m’ont permis d’obtenir un programme de recherche (2015-2018) sur la vulnérabilité des lacs de haute altitude aux changements climatiques. Ce programme fait suite à un premier projet (ECCOREV 2013) dont j’étais le porteur, programme monté en partenariat avec deux autres équipes de recherche d’Aix Marseille Université (CEREGE, LCE).

Au travers de différentes collaborations, mes approches d’écologie des populations et d’écologie fonctionnelle ont pu être complétées par des approches nouvelles et complémentaires, notamment via l’utilisation de nouvelles techniques analytiques (radio-pistage, isotopes stables).