Les recherches de l’équipe OEB (Eq.2)

Mots clés


Thèmes

Le défi que nous souhaitons relever est d’associer l’étude de la diversité moléculaire avec celle de la diversité des phénotypes pour distinguer la part des facteurs historiques, biologiques et écologiques dans la dynamique de la biodi-versité. Les recherches s’appuieront sur des outils complémentaires tels que l’expérimentation in et ex situ, la biologie moléculaire et cellulaire, les « omiques », la modélisation et la bio-informatique. Si les mots clés décrivant les ap-proches de l’équipe sont très variés (génétique fonctionnelle, génomique, génétique des populations, évolution molé-culaire, écologie évolutive, biogéographie) deux champs de recherche se distinguent, notamment par l’échelle d’étude :
• Un premier champ de recherche regroupe la génétique, la génomique et la phylogénie des populations et communautés, et débouche naturellement sur des applications en écologie de la conservation, en permettant d’appréhender les conséquences des changements environnementaux. A l’échelle des grands changements environnementaux que la Méditerranée a connue depuis le Miocène l’équipe souhaite progresser dans les ana-lyses rétrospectives de la diversité génétique pour faire émerger une connaissance commune de l’histoire dé-mographique des organismes marins et terrestres. Sur une échelle de temps plus réduite, l’équipe développe déjà des études portant sur des dynamiques récentes associées aux changements à l’œuvre dans les paysages actuels (flux de gènes, adaptations locales, turn-over spécifiques, colonisations). Les études engagées sur la fragmentation, les flux biologiques, la dynamique contemporaine des communautés d’organismes et leurs ré-actions aux contaminants seront poursuivies.
• Un second champ de recherche questionne l’évolution des mécanismes impliqués dans la morphogénèse et les traits et cycles de vie à l’origine de la biodiversité actuelle. Au-delà de l’intérêt fondamental (evo-devo), dans le contexte du changement global, nous nous intéresserons aux impacts génétiques et/ou épigénétiques de cer-tains stress et leurs conséquences développementales ou phénotypiques (eco-evo-devo). Pour approcher et renforcer notre compréhension des effets des changements environnementaux au long terme sur les formes de vie et les niches écologiques, des approches comparatives phylogénomiques et phylogénétiques viseront à mettre en relation la morphogénèse, les compromis entre traits fonctionnels et les stratégies évolutives avec les grands bouleversements écologiques.
Dans le contexte scientifique des recherches menées par l’équipe OEB, la biodiversité est perçue comme étant la ré-sultante émergente de phénomènes évolutifs qui sont ininterrompus depuis l’origine de la vie et dont nous souhai-tons souligner l’importance dans la problématique des grands enjeux écologiques et sociétaux. De ce point de vue l’équipe participera plus particulièrement aux thèmes fédérateurs suivants : « Paysages, Continuités Biologiques et Interactions Biotiques », « De la connaissance naturaliste aux mécanismes fonctionnels et évolutifs (et réciproque-ment) », « Climat et résilience des organismes vivants » et émargera aux pôles « Reproduction et Environnement » et « Biologie et écologie marines ».

Programmes

Projet ANR DYNAMIC
Projet International de Coopération Scientifique (PICS, CNRS) STRAS

Publications

Toutes les publications les plus récentes des membres de l’équipe OEB peuvent être retrouvées dans l’archive ouverte HAL.

Evènements

- L’équipe OEB se réunit tous les vendredi à 13h30. C’est l’occasion d’échanger sur des informations du fonctionnement du laboratoire, projets de recherches, partager ses derniers résultats, présenter de nouveaux arrivants et organiser des séminaires ou « journal club » internes.

- Le 8 octobre 2018 : l’équipe OEB participe à la Journée scientifique de l’OSU Pythéas.

- Le 4 octobre 2018 : séminaire externe, l’équipe OEB accueille Nicolas Cerveau (Université de Goettingen, Allemagne)

- Le 28 septembre 2018 : l’équipe OEB (E. Renard et C. Borchiellini) participe à la Nuit Européenne des chercheurs.

- Du 25 au 28 septembre 2018 : l’équipe OEB (E. Renard) participe au meeting international : The 22nd Evolutionary Biology Meeting (Marseille)

- Du 20 septembre au 20 octobre 2018 : L’équipe OEB accueille le Professeur invité Elie Poulin (Université du Chili). Bienvenu !

- Du 19 au 22 août : L’équipe OEB (A. Baumel, A. Chenuil, A. De Jode) participe au congrès international European Society of Evolutionary Biology (ESEB) (Montpellier).

- Le 20 juillet 2018 : journée équipe ! Toute l’équipe se réunit autour de plusieurs présentations suivies d’un bon buffet (les membres de l’équipe ont des talents culinaires cachés !) et de discussions enrichissantes.
JPEG

Introduction Alex Baumel
Morgan Dutilleul
Lucie Miché
Emese Meglecz
Vincent Dubut

- Le 13 juillet 2018 : séminaire interne Yvan Perez : « Approche logique pour l’étude comparative de l’organisation des gènes mitochondriaux chez les bilatériens », inspiré de son dernier article publié dans PLOS ONE : https://doi.org/10.1371/journal.pone.0194334

- Le 6 juillet 2018 : Romain David soutient sa thèse de doctorat :« De la conception d’un système d’observation à large échelle au déploiement et à l’exploitation du système d’information : application à l’observation du coralligène et à la colonisation de récifs artificiels ». Félicitations !

- Le 6 juillet 2018 : l’équipe OEB participe à la journée des doctorants de l’IMBE. Amélie Vernale reçoit le prix de la meilleure présentation. Félicitations !

- Le 29 juin 2018 : Laure de Ville d’Avray soutient sa thèse de doctorat : « Etude des services écosystémiques rendus par les habitats coralligènes de Méditerrannée et évaluation de leur valeur économique ». Félicitations !

- Le 19 juin 2018 : plusieurs membres de l’équipe OEB (Alex Baumel, Carole Borchiellini, Emmanuelle Renard, Caroline Rocher, Amélie Vernale) accueillent une classe de CM1 de l’école élémentaire de la Roseraie, dans le cadre d’un projet sur les aires marines éducatives.

- le 13 avril 2018 : séminaire interne Emmanuelle Renard : une réflexion sur l’origine des gamètes animaux et leur pluripotence, faisant l’objet d’un article d’opinion soumis