Ludovic Lelandais

Phd student : Greenhouse gazes

Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Écologie Marine et Continentale (IMBE)
IMBE UMR CNRS 7263, IRD 237

Campus Aix Technopôle de l’environnement Arbois Méditerranée
Avenue Louis Philibert Bât Villemin - BP 80
F-13545 Aix en Provence cedex 4

tel : +33(0) 6 61 18 45 23
ludovic.lelandais@gmail.com
ludovic.lelandais@imbe.fr

Bio

par ludovic Lelandais

I am a Phd student at Aix Marseille University, with the Mediterranean Institute of marine and terrestrial Biodiversity and Ecology (IMBE) since october 2019.
I work on atmospheric greenhouse gases (GHG) in SUD-PACA region in southern France.

I study GHG regional scale variation at the rural station of the Observatoire de haute provence (OHP).
I work in a second part on natural and anthropogenic sources and sinks of dioxyde carbon (CO2) in the Aix-Marseille metropolis area.

  • Since Oct 2019 : Phd : study of atmospheric CO2 in SUD-PACA region. Quantification of fossil emissions and natural sinks of CO2 in the Aix-Marseille metropolis area.
  • 2017-2019 : Master’s Degree : Climate and environment, applicated researches focus on interactions climate / environment, with High Honours ( Magna Cum Laude ) Paris Saclay University
  • 2014-2017 : Bachelor’s Degree : Earth and life sciences speciality : Environment with Honours. Université Versailles Saint- Quentin (UVSQ)

Thématiques de recherche

L’étude se concentre sur les sources et les puits naturels ou anthropiques d’un des principaux gaz à effet de serre : le dioxyde de carbone (CO2) dans la région SUD PACA.

Afin d’identifier quels facteurs influencent la variabilité du CO2 en région SUD et notamment en milieu urbain 3 axes vont être explorés.
- Tout d’abord la variabilité « naturelle » du CO2 va être caractérisée grâce aux mesures réalisées à l’Observatoire de haute Provence, une station rurale.
- Dans l’optique de séparer les émissions naturelles des émissions fossiles, une série de mesures de radiocarbone sera réalisée en plein cœur de Marseille au cours de l’hiver 2020.
- Finalement, afin de différencier les sources anthropiques, plusieurs traceurs seront utilisés tel que le monoxyde de carbone, les composés organiques volatiles.

Ces travaux contribueront à mieux comprendre le cycle du carbone dans l’atmosphère, identifier les sources et émissions anthropique et de vérifier de manière indépendante les inventaires fournis par ATMOSUD et mieux informer les décideurs afin de faciliter les prises de décisions visant la réduction des émissions de GES.

Communications orales et publications

  • Scientific paper  : Greenhouse gas continuous observations from Observatoire de haute Provence (France) Tall Tower (2014 -2020)
    Lelandais L., Xueref-Remy I., Riandet A. Sauvage S., et al
    (in prep)
  • Poster  : In-situ quasi-continuous atmospheric greenhouse gases (CO2, CH4 and CO) measurements at the OHP Icos-Fr station tall tower in South France from july 2014 to march 2020 and related anthropic tracers.
    Lelandais L., Xueref−Remy I., Riandet A., Sauvage S., Blanc P-E., Delmotte M., Ramonet M., Armengaud A.
    ICOS conference 2020, Online, 15-17 sept 2020.
  • Poster (co autor) : COoL-AMmetropolis : towards establishing virtuous greenhouse gas emission mitigation scenarios for 2035 in the Aix-Marseille metropolis area (France)through atmospheric top-down technics and social sciences methods in interaction with local stakeholders.
    Xueref-Remy, I., Riandet, A., Lelandais, L., Nathan, B., Milne, M., Masson, V., Lambert, M.-L.,Armengaud, A., Turnbull, J., Yohia, C., Nicault, A., Lauvaux, T., Piazzola, J., Lac, C., Hedde, T., Robert,S., Simioni, G., Cramer, W., and Bondeau, A.
    EGU General Assembly 2020, Online, 4–8 May 2020, EGU2020-5930,