Soutenance : Soutenance de thèse de Simon Tarabon : La prise en compte des fonctionnalités écologiques dans l’aménagement du territoire et l’application de la séquence Éviter-Réduire-Compenser

Par : Simon TARABON
du 2020-11-26 - 14:00 au 2020-11-26 - 16:00

IUT Avignon - Amphithéatre
Campus Jean Henri Favre
337 Chemin des Meinajaries

84140 Avignon

Résumé :
La biodiversité est confrontée à une érosion accélérée et est devenue une préoccupation environnementale mondiale ces dernières décennies. En France, la séquence Éviter-Réduire-Compenser (ERC) est un des outils réglementaires mis en place dans un contexte de destruction et de fragmentation des nombreux habitats d’espèces perturbant le bon fonctionnement de leur cycle de vie. Elle vise notamment l’absence de perte nette de biodiversité dans le cadre des projets d’aménagement. Néanmoins, bien que les récentes évolutions réglementaires européennes et françaises permettent de mieux tenir compte du fonctionnement des écosystèmes, le triptyque ERC est généralement appliqué sans se soucier du fonctionnement des écosystèmes dans l’espace. Cette thèse repose donc sur l’hypothèse que les principales difficultés rencontrées par les acteurs de la démarche sont en partie d’ordre méthodologique et technique. En positionnant nos travaux à l’interface entre recherche et opérationnalité, nous proposons un cadre méthodologique multiscalaire basé sur plusieurs approches de modélisation pour répondre à différents défis scientifiques et opérationnels. Dans une première partie du travail, nous cherchons à intégrer les enjeux spatio-temporels de la biodiversité à l’ensemble de la séquence ERC, de l’évaluation des impacts potentiels au dimensionnement des mesures écologiques, à l’échelle des projets opérationnels avec le cas précis de l’aménagement du Grand Stade de Lyon. La combinaison de modèles de distribution d’espèces et basé sur la théorie des graphes permet d’accroitre la connectivité des habitats et améliorer de fait la conception des projets d’aménagement. Ensuite, nous montrons l’intérêt sur la fonctionnalité des continuités écologiques de mutualiser et regrouper les mesures compensatoires. Notre démarche est présentée dans le contexte périurbain de l’Ouest de Lyon. Enfin, nous démontrons les implications d’une démarche anticipée et planifiée de la séquence ERC à l’échelle de la planification. Pour cela, nous étudions conjointement les dynamiques urbaines et écologiques à l’horizon 2040 dans le cas de la Métropole de Toulouse. Cela permet ainsi d’éviter les secteurs à forts enjeux écologiques dans les stratégies d’urbanisation, d’évaluer les impacts de différents scénarios d’étalement urbain et de mettre en place une stratégie anticipée de compensation en assurant l’absence de perte nette sur les habitats d’espèces et leur connectivité. Nous proposons ainsi dans cette thèse une approche globale pour améliorer la prise en compte des fonctionnalités écologiques à différentes échelles spatiales et temporelles dans l’aménagement des territoires et l’application de la séquence ERC. Ce travail est également basé sur des logiciels novateurs et accessibles pour tous les acteurs et constitue une contribution intéressante à l’appui des maitres d’ouvrage qui souhaitent s’assurer de l’absence d’effets significatifs ou irréversibles sur la biodiversité, et des autorités environnementales qui veillent à ce que l’ensemble des enjeux environnementaux soient bien pris en compte dans la conception des projets d’aménagement.

Composition du jury
- Dutoit Thierry, IMBE, Co-directeur
- Isselin-Nondedeu Francis, IMBE et CITERES, Université de Tours, Co-directeur
- Theuriau Fabienne, Soberco Environnement, Encadrante
- Vullion Fabrice, Soberco Environnement, Encadrant
- Foltête Jean-Christophe, ThéMA, Université de Bourgogne Franche-Comté, Rapporteur
- Roche Philip, INRAE Aix-en-Provence, Rapporteur
- Lucas Marthe, IMBE, Avignon Université, Éxaminatrice
- Frascaria-Lacoste Nathalie, ESE, Université AgroParis Tech, Éxaminatrice

Voir en ligne : http://evenements.osupytheas.fr/pub...