Alexandre Millon

Maître de Conférences en Ecologie

spécialisation : Démographie des populations d’animaux sauvages,
Biologie de la Conservation

Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie Marine et Continentale (IMBE)
IMBE UMR CNRS 7263, IRD 237

Technopôle Arbois-Méditerranée, Bât. Villemin
BP 80, F-13545 Aix-en-Provence cedex 04
France
tél : +33 (0)442 908 474

courriel : alexandre.millon-at-imbe.fr

Bonjour, je suis Maître de Conférences en écologie à l’IMBE (Aix-Marseille Université) depuis 2010. Je bénéficie d’une chaire d’excellence du CNRS pour 5 ans (jusqu’en 2015). Ma recherche porte principalement sur la démographie des populations animales en réponse aux changements environnementaux. Par mes collaborations avec des gestionnaires d’espaces et d’espèces, j’essaie de concilier recherche fondamentale et appliquée et ainsi promouvoir une gestion des populations informée, sur la base d’évidences acquises de manière rigoureuse.

CV

Vous pouvez jeter un oeil à mon dernier rapport d’activités (printemps 2017) :

PDF - 1.2 Mo

Depuis 2010 sep Maître de Conférences à l’Institut Méditerranéen Biodiversité et Ecologie marine et continentale (IMBE). Equipe Ecologie de la Conservation et Interactions Biotiques. Bénéficiaire d’une Chaire d’Excellence Scientifique, détaché à 2/3 temps au CNRS.

2010 aou-2008 oct Chercheur associé sur le projet « Integrating individual decisions and condition-dependent dispersal to predict spatial population dynamics of resource-limited predators ». Financé par le Natural Environment Research Council (NERC) pour 3 ans. Institute of Biological and Environmental Sciences, University of Aberdeen

2008 sep-2007 avr Enseignant en Ecologie / Dynamique des Populations
& Chercheur associé sur le projet « Reproductive strategies under a cyclic environment » financé par le Natural Environment Research Council (NERC). Université d’Aberdeen, Royaume-Uni

2007 fév-2006 aou Rédaction d’articles, contractuel au sein du projet Life de conservation de l’Outarde canepetière, Centre d’Etudes Biologiques de Chizé-CNRS

2006 jul-2002 oct Doctorat en Ecologie
“Influence de la variation cyclique des proies sur un prédateur. Approches individuelle et populationnelle du système Busard cendré / Campagnol des champs” – bourse doctorale MRE, Université Pierre & Marie Curie, Paris VI / Centre d’Études Biologiques de Chizé-CNRS. Directeur : V Bretagnolle ; Jury : J. Clobert, E. Ranta (rapporteur), R. Arlettaz (rapporteur) & B Cazelles

2.1. Thématiques de Recherche

par MILLON Alexandre

D’un point de vue fondamental, ma recherche vise à identifier et à quantifier les processus démographiques qui sous-tendent la dynamique des populations d’animaux sauvages, en relation avec la variabilité environnementale, que celle-ci soit de nature abiotique (e.g. climat) comme abiotique (e.g. interactions trophiques). D’une manière générale, prédire la variation de la taille des populations, au-delà des variations de répartition géographique, nécessite une modélisation de type processus-orienté. Ceci nécessite également la prise en compte explicite des interactions et des effets indirects entre les multiples aspects des changements globaux, comme celles entre le climat et usage des terres, entre climat et processus écologiques (e.g. prédation, compétition), ou entre différentes composantes du climat (e.g. température et précipitations, climat hivernal et climat estival).

D’un point de vue appliqué, la compréhension de l’influence de ces processus via une approche démographique permet l’identification (et la quantification) de leviers à même de moduler les tendances démographiques des espèces étudiées. Cette compréhension sera mise à profit en termes de conservation pour la préservation des espèces menacées comme pour le contrôle d’espèces invasives, en étroite collaboration avec les acteurs locaux impliqués dans la gestion/conservation de la Biodiversité.

J’ai bénéficié d’une chaire CNRS lors de mon recrutement à Aix-Marseille Université. Vous pouvez télécharger le rapport final (!) que j’ai produit après les 4 premières années de cette chaire (sur une durée de 5 ans).

PDF - 883.8 ko

Mots-clés : Biologie de la Conservation, Variabilité environnementale, Interactions trophiques, Changements globaux, Démographie, Capture-Recapture, Dynamique de populations structurées, Recherche-Action, evidence-based conservation

2.2. Projets

par MILLON Alexandre

PROJETS EN COURS

  • Les déterminants de la dispersion du Busard cendré à large échelle spatiale. Utilisation des données récoltées dans le cadre d’un programme nationale de sciences de la conservation participatives (!). Ce projet se réalise sans financement et est le fruit d’une collaboration fructueuse avec un réseau de quelques 400 bénévoles qui protègent les busards aux quatre coins de la France. Pour en savoir plus sur ce réseau unique en Europe, jetez un œil ici
JPEG - 8.4 ko
  • Vini viti avi : Concilier production de vin et Biodiversité dans le Sud-Est de la France. Ce programme est en cours d’élaboration avec des collègues de l’IMBE, notamment Olivier Blight (Avignon Université), Olivier Hameau de la LPO PACA et la coopérative de caves Marrenon. Ce programme s’appuiera entre autres sur un suivi effectué par OH et moi-même sur la démographie de la Chevêche d’Athéna dans le Luberon. Vous pouvez voir une courte vidéo sur le sujet ici.

PROJETS PASSES

  • L’atténuation des cycles de campagnols en Europe : conséquences sur la démographie de leurs prédateurs
    Nos récents résultats mettent en lumière une forte atténuation des cycles des populations de campagnols à l’échelle de l’Europe. Et ce, de manière consistante et relativement synchrone à travers toute l’Europe. Si le cœur des populations de campagnol bat toujours, avec une régularité conservée, les pulsations semblent s’atténuer.
    Nombre de prédateurs sont intimement liés à ces petits herbivores et leurs dynamiques dépendent largement des cycles de leurs proies, et ce au sein de nombreux écosystèmes européen. Savoir si ces changements vont entraîner des effets en cascade sur d’autres compartiments des écosystèmes, les proies alternatives des prédateurs ou les communautés de plantes soumises à une pression d’herbivorie moindre par exemple, représente un défi important. Nous travaillons actuellement à quantifier l’impact de ce phénomène sur les populations de prédateurs.
    Collaboration avec X. Lambin, University of Aberdeen dans le cadre du projet ECOCYCLES financé par BiodivERsA en 2009.

  • La réponse démographique d’un prédateur aux changements spatio-temporaux de la dynamique de sa proie principale
    Collaboration avec X. Lambin & Steve J. Petty, University of Aberdeen dans le cadre de deux projets financés par le NERC en 2007 (small research grant) et 2008 (standard grant).

2.3 Collaborations

parce que la science, ça se fait à plusieurs...

  • Xavier LAMBIN, professeur University of Aberdeen
    visiter le site de son groupe ici
  • Eric VIDAL, CR IRD Nouméa, Nouvelle-Calédonie
    la page web de l’équipe ECIB ici
  • Vincent BRETAGNOLLE, DR CNRS de Chizé
    sa page web
  • Sébastien DEVILLARD, MCF LBBE Université de Lyon
    sa page web
  • Aurélien BESNARD, MCF EPHE CEFE Montpellier
    sa page web
  • Olivier HAMEAU, Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO-PACA)
    contact ici
  • Laurent TATIN, réserve naturelle des Coussouls de Crau, Conservatoire des Espaces Naturels (CEN-PACA)
    le site de la RN de Crau ici
  • Joël CHADOEUF, DR en statistiques à l’INRA d’Avignon (Département d’amélioration des plantes)
  • GepB ou Groupe d’Etudes et de Protection des Busards, composé de Jean-Luc Bourrioux, Therry Printemps et Benoit van Hecke (en plus de Vincent Bretagnolle et moi).

3.1. Revues internationales

par MILLON Alexandre

Vous pouvez télécharger la liste complète de mes publications ci-dessous (août 2017) :

PDF - 196.6 ko

-in press-

27. Chadoeuf J.*, Millon A.*, Bourrioux J.-L., Printemps T., van Hecke B., Lecoustre V. & Bretagnolle V. Modelling unbiased dispersal kernels over continuous space by accounting for spatial heterogeneity in marking and observation efforts. Methods in Ecology and Evolution *shared 1st authorship

26. Lieury N., Devillard S., Besnard A., Gimenez O., Hameau O., Ponchon C., Ravayrol A. & Millon A. Designing cost-effective capture-recapture surveys for improving the monitoring of survival in bird populations. Biological Conservation

25. Lieury N., Drouet-Hoguet N., Ruette S., Devillard S., Albaret M. & Millon A. Rural populations of the red fox Vulpes vulpes show little evidence of reproductive senescence. Mammalian Biology in press

-2017-

24. Hoy S., Petty S.J., Millon A., Whitfield D.P., Marquiss M., Anderson D.I.K., Davison M. & Lambin X. 2017. Density-dependent increase in superpredation linked to food limitation in a recovering population of northern goshawks Accipiter gentilis. Journal of Avian Biology 48 doi : 10.1111/jav.01387

23. Duron Q., Bourguet E., De Meringo H., Millon A. & Vidal E. 2017. Invasive rats strengthen predation pressure on bird eggs in a South Pacific island rainforest. Current Zoology doi :10.1093/cz/zox009

-2016-

22. Hoy S., Millon A., Petty S.J., Whitfield D.P. & Lambin X. 2016. Food availability and predation risk, rather than intrinsic attributes, are the main factors shaping the reproductive decisions of a long-lived predator. Journal of Animal Ecology 85 :892-902. IF 4.73

21. Gérard A., Jourdan H., Millon A. & Vidal E. 2016. Knocking on heaven’s door : are novel invaders necessarily facing naïve native species on islands ?. PLoS ONE doi:10.1371/journal.pone.0151545

20. Lieury N., Besnard A., Ponchon C., Ravayrol A. & Millon A. 2016. Geographically isolated but demographically connected : immigration supports efficient conservation actions in the recovery of a range-margin population of the Bonelli’s eagle in France. Biological Conservation 195:272-278.

19. Hardion L., Leriche A., Schwoertzig E. & Millon A. 2016. Species distribution 2.0 : An accurate time- and cost-effective method of prospection using street view imagery. PLoS ONE 11 :e0146899. doi:10.1371/journal.pone.0146899

-2015-

18. Lieury N., Gallardo M., Ponchon C., Besnard A. \& \textbfMillon A. 2015. Relative contribution of local demography and immigration in the recovery of a geographically-isolated population of the endangered Egyptian vulture. Biological Conservation 191:349-356

17. Santangeli A., Arroyo B.E., Millon A. & Bretagnolle V. in press. Identifying effective actions to guide volunteer-based and nation-wide conservation efforts for a ground-nesting farmland bird. Journal of Applied Ecology 52:1082-1091.

16. Gérard A., Jourdan H., Millon A. & Vidal E. in press. Anti-predator behaviour in a procellariid seabird : wedge-tailed shearwaters do not respond to the odour of introduced ship rats. Austral Ecology 40:775-781.

15. Lieury N., Ruette S., Devillard S., Albaret M., Drouyer F., Baudoux B. & Millon A. 2015. Compensatory immigration challenges predator control : an experimental evidence-based approach improves management. Journal of Wildlife Management 79:425-434.

-2014-

14. Hoy S., Petty S.J., Millon A., Whit-eld D.P., Marquiss M., Davison M. & Lambin X. 2014. Age and sex-selective predation as moderators of the overall impact of predation. Journal of Animal Ecology

13. Gérard A., Jourdan H., Cugnière C., Millon A. & Vidal E. 2014. Is naïveté forever ? Alien predator and aggressor recognition by two endemic island reptiles. Naturwissenschaften DOI 10.1007/s00114-014-1233-8

12. Millon A., Petty S.J., Little B., Gimenez O., Cornulier T. & Lambin X. 2014. Dampening prey cycle overrides the impact of climate change on predator population dynamics : a long term demographic study on tawny owls. Global Change Biology DOI : 10.1111/gcb.12546.
accès libre ici

-2013-

11. Cornulier T., Yoccoz N.G., Bretagnolle V., Brommer J.E., Butet A., Ecke F., Elston D.A., Framstad E., Henttonen H., Hörnfeldt B., Huitu O., Imholt C., Ims R.A., Jacob J., Jedrzejewska B., Millon A., Petty S.J., Pietiäinen H., Tkadlec E., Zub K. & Lambin X. Europe-wide dampening of population cycles in keystone herbivores. 2013 Science 340 : 63-66.

10. Travis J.M.J., Palmer S.C.F., Coyne S., Millon A. & Lambin X. 2013. Evolution of predator dispersal in relation to spatio-temporal prey dynamics : how not to get stuck in the wrong place ! PloS One 8 : e54453.

-2011-

9. Millon A., Petty S.J., Little B. & Lambin X. 2011.Natal conditions alter age-specific reproduction but not survival or senescence in a long-lived bird of prey. Journal of Animal Ecology 80 : 968-975.

-2010-

8. Millon A., Petty S.J. & Lambin X. 2010. Pulsed resources affect the timing of first breeding and lifetime reproductive success of tawny owls. Journal of Animal Ecology 79 : 426-435.

7. Ezard T., Bullock J., Dalgleish H., Millon A., Pelletier F. Ozgul A. & Koons D. 2010. Matrix models for a changeable world : the importance of transient dynamics in population management. Journal of Applied Ecology 47:515-523.

6. Villers A., Millon A., Jiguet F., Lett J.-M., Attié C., Morales M.B. & Bretagnolle V. 2010. Tracking of wild and captive-bred Little Bustards Tetrax tetrax from western France : migration routes, wintering areas and implications for conservation. Ibis 152 : 254-261.

-2009-

5. Millon A., Nielsen J.T., Bretagnolle V. & Møller A.P. 2009. Predator–prey relationships in a changing environment : the case of the sparrowhawk and its avian prey community in a rural area. Journal of Animal Ecology 78 : 1086–1095.

-2008-

4. Millon A. & Bretagnolle V. 2008. Population dynamics of predator experiencing cyclic prey variation : numerical responses, demographic parameters and growth rates. Oikos 117 : 1500-1510.

3. Millon A., Arroyo B.E. & Bretagnolle V. 2008. Variation in breeding success for a specialist predator : empirical and experimental evidences under highly variable natural prey availability. Journal of Zoology Lond. 275 : 349-358.

-2005-

2. Millon A. & Bretagnolle V. 2005. Nonlinear and population-specific brood sex ratios in relation to high variation in prey abundance. Oikos 108 : 535-543.

-2002-

1. Millon A., Bourrioux J.-L., Riols C. & Bretagnolle V. 2002. Comparative breeding biology of Hen Harrier and Montagu’s Harrier : an eight-year study in north-eastern France. Ibis 144 : 94-105.

3.3 Autres publications / Vulgarisation

par MILLON Alexandre

Millon A. 1998. Première observation d’un Balbuzard pêcheur Pandion haliaetus mélanique. Alauda 62 : 1-7.

Millon A. 2012. Comprendre l’effet des variations environnementales sur la démographie des populations d’animaux sauvages. Echos Science, magazine du Technopôle Arbois-Méditerranée.

3.2. Ouvrages et Chapitres d’ouvrages

par MILLON Alexandre

Ouvrages

Rapaces Nicheurs de France. Distribution, Effectifs et Conservation. 2004. Thiollay, J.-M. and Bretagnolle, V. (Eds). Delachaux & Niestlé, Paris, 176 p.
Editeur associé à la publication.

Chapitres d’ouvrages

– Millon A. & Bretagnolle V. Busard Saint-Martin Circus cyaneus. In Rapaces Nicheurs de France. Distribution, Effectifs et Conservation. 2004. Thiollay, J.-M. and Bretagnolle, V. (Eds). Delachaux & Niestlé, Paris, Pp 66-69.

– Millon A., Bretagnolle V. & Leroux A.B.A. Busard cendré Circus pygargus. In Rapaces Nicheurs de France. Distribution, Effectifs et Conservation. 2004. Thiollay, J.-M. and Bretagnolle, V. (Eds). Delachaux & Niestlé, Paris, Pp 70-74.

– Millon A. & Bretagnolle V. Les populations nicheuses de rapaces en France : analyse des résultats de l’enquête Rapaces 2000. In Rapaces Nicheurs de France. Distribution, Effectifs et Conservation. 2004. Thiollay, J.-M. and Bretagnolle, V. (Eds). Delachaux & Niestlé, Paris, Pp 129-140. (Chapitre de synthèse de l’ouvrage)

4.1 Enseignements

par MILLON Alexandre

Je suis responsable du parcours Expertise Ecologique et Gestion de la Biodiversité au sein du Master SET (Sciences Environnement Terrestre) spécialité BEE (Sciences de la Biodiversité et Ecologie), Aix-Marseille Université.

Visitez le site internet du master.

Je suis responsable des modules « Méthodes en Ecologie Animale » (M1 SBE) et « Connaissances approfondies en conservation de la biodiversité » (M2 EEGB). Je suis également rapporteur pour l’ensemble des stages de M2 EEGB (15 étudiants chaque année).

En tant que maître de conférences, je réalise la totalité de mes enseignements au sein du Master Sciences Environnement Terrestre d’Aix-Marseille Université, dans la spécialité Sciences de la Biodiversité et Écologie (SBE). Depuis la rentrée 2017, je suis responsable de la spécialité de Master 2 SBE parcours professionnel Expertise Ecologique et Génie de la Biodiversité. Je suis rapporteur pour l’ensemble des stages de M2 EEGB (15 étudiants/an), et responsable des modules Méthodes en Ecologie Animale (M1 SBE) et Connaissances Approfondies en Conservation de la Biodiversité (M2 EEGB).
Ma philosophie pédagogique s’appuie sur l’apprentissage de la recherche par la recherche et sur la responsabilisation des étudiants à travers notamment des écoles de terrain et des ateliers thématiques où étudiantes et étudiants sont mis en situation professionnelle dans des domaines de recherche appliquée comme fondamentale.
J’essaie également de privilégier l’enseignement de la recherche par la recherche via le développement d’écoles de terrain (PN Port-Cros, RN Crau, Camargue-Tour du Valat pour le M2, Barcelonette-Séolane en M1). Celles-ci proposent aux étudiants l’ensemble de la démarche scientifique depuis la définition d’objectifs fondamentaux et appliqués, la méthodologie (stratégie d’échantillonnage, modélisation), jusqu’aux inférences, en incluant la récolte effective de données sur le terrain.
L’une de ces écoles de terrain a été valorisé sous la forme d’un article scientifique accepté dans les Comptes-Rendus Scientifiques du Parc National de
port-Cros, co-signé par l’ensemble de la promotion et de leurs trois encadrants.

Baguage d’une Fauvette passerinette réalisé dans le cadre du protocole de Suivi Temporel des Oiseaux Communs (programme national du CRBPO). Chaque année, les étudiants de M1 du master SBM participe à une session de capture de passereaux où je les initie à la capture de passereaux au filet mais aussi et surtout aux analyses de type Capture-Recapture. (photo N. Kaldonski, page web)

4.2. Formations

par MILLON Alexandre

Depuis 2013, à l’invitation d’Aurélien Besnard (sa page web), je participe à 2 modules de l’Atelier Techniques des Espaces Naturels (ATEN), organe de formation des professionnels de l’environnement. Ces modules s’inscrivent dans le cadre d’un cursus intitulé « Concevoir, mettre en oeuvre et valoriser des suivis d’espèces ».

Sfecologie2016

Pour voir mes communications à des conférences, vous pouvez télécharger ma liste de publications et regarder la section idoine.

Sinon, je peux aussi placer ici l’organisation de biennal de la Société française d’écologie à l’automne 2016

en tant que co-président du Comité d’Organisation avec Cécile ALBERT.
Une petite photo avec Jean-Louis Martin, le président de la Sfé. Jean-Louis a l’air heureux, nous un peu fatigué !)

Riche expérience !!!
Ci-dessous, la photo du noyau dur du CO (avec Nicolas Kaldonski, Agathe Leriche & Frédéric Guiter, manquent sur la photo du noyau Marine Berro et Alrick Dias), le jour d’après. Some kind of relief...

Collaborations

par MILLON Alexandre

parce que la science, ça se fait à plusieurs...

  • Xavier LAMBIN, professeur University of Aberdeen
    visiter le site de son groupe ici
  • Eric VIDAL, CR IRD Nouméa, Nouvelle-Calédonie
    la page web de l’équipe ECIB ici
  • Vincent BRETAGNOLLE, DR CNRS de Chizé
    sa page web
  • Sébastien DEVILLARD, MCF LBBE Université de Lyon
    sa page web
  • Aurélien BESNARD, MCF EPHE CEFE Montpellier
    sa page web
  • Olivier HAMEAU, Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO-PACA)
    contact ici
  • Laurent TATIN, réserve naturelle des Coussouls de Crau, Conservatoire des Espaces Naturels (CEN-PACA)
    le site de la RN de Crau ici

Thèses

par MILLON Alexandre

THESES EN COURS

- Directeur de la thèse de Cécile Danovaro, financement MRE 2017-2020. HDR : Alex Baumel. Modélisation de la dynamique démographique d’un oiseau migrateur transsaharien : analyse de l’effet des synergies environnementales entre zones d’hivernage et de reproduction.

- Co-directeur de la thèse de Malik Oedin, financement administration Nouvelle-Calédonie, 2017-2020. Directeurs de thèse : Fabrice Brescia & Eric Vidal. Sensibilité des populations de roussettes (Mégachiroptères, Pteropodidae) aux prélèvements cynégétiques et aux prédateurs introduits : une approche éco-démographique en Nouvelle-Calédonie.

THESES SOUTENUES

- Directeur de la thèse de Nicolas Lieury, financement Ecole Normale Supérieure, 2012-2015 (co-directeur HDR : Eric Vidal). Apport des modèles intégrés de dynamique de population pour la gestion des espèces animales dans des contextes de gestion et de conservation.
Cette thèse avait pour objectifs d’optimiser les suivis de populations animales dans des contextes variés, depuis le contrôle d’espèces jugées sur-abondantes jusqu’à la conservation d’espèces au bord de l’extinction. Nicolas a soumis sa thèse en moins de 3 ans, avec 5 publications acceptées, et profite désormais de son agrégation de Sciences et Vie de la Terre en région parisienne, son objectif professionnel depuis toujours. Heureux sont les lycéens qui vont ’avoir à faire’ à lui !

- Co-directeur de la thèse de Sarah Hoy, financement Natural Environment Research Council (NERC, UK) & Natural Research Ltd, 2011-2014. Directeurs de thèse : Xavier Lambin & Phil Withfield. The direct and indirect consequences of superpredators entering a raptor community : goshawk, buzzard, owls in Kielder Forest. Sarah a publié 4 articles jusqu’à présent et un 5ème est en cours de finition. Sarah effectue actuellement un post-doc sur les loups aux USA.

Masters

par MILLON Alexandre

Cécile Danovaro (M2 BEE Marseille) : Cécile a décroché une bourse de thèse MRE à l’ED 251 Sciences de l’Environnement et va continuer sur son sujet de M2, à savoir : Modélisation de la dynamique démographique d’un oiseau migrateur transsaharien : analyse de l’effet des synergies environnementales entre zones d’hivernage et de reproduction.

Célia Grillas (M2 EEGB Marseille) : Célia a travaillé sur le lien entre habitats agricoles et succès de reproduction chez la Chevêche d’Athéna dans les zones viticoles du Luberon. Célia est actuellement chargée d’études Natura 2000 au Parc naturel réginal de Camargue.

Lucile Lévêque (M2 BOP Dijon) : Après avoir travaillé sur l’optimisation des mesures de conservation (et notamment la modélisation prospective des stratégies de translocation) sur le Monarque de Tahiti (une des espèces des oiseaux les plus menacés au monde), en collaboration avec la SOP-Manu, Lucile effectue désormais une thèse en conservation en Nouvelle-Zélande.

Annabelle Piat (M2 EEGB Marseille) : La Pie-grièche méridionale Lanius meridionalis
dans les zones de garrigue des Bouches-du-Rhône : estimation de la taille de population, évaluation des variables environnementales influant sur sa présence & réflexion sur l’optimisation des protocoles d’échantillonnage.
Vous pouvez télécharger une adaptation de son rapport sur le site de Faune-PACA (Publication n°36).
Après un premier poste au Grand Site de la Sainte Victoire, chargée de l’optimisation des protocoles de suivis de la faune et de la flore, Annabelle travaille désormais en tant chargée d’études au Parc naturel régional des Alpilles.

Anne-Emmanuelle Landes (ISA Lille) : Méthodes d’estimation des population de Cagou huppé sur la Grande Terre de Nouvelle Calédonie. En partenariat avec le Parc des Grandes Fougères et la Société Calédonienne d’Ornithologie.
Anne-Emmanuelle est désormais responsable d’un projet de sauvegarde d’une espèce de tortue terrestre au Sénégal.