L’institut

L’Institut Méditerranéen de la Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale est une Unité Mixte de Recherche.

Les 4 tutelles de l’UMR IMBE sont l’Université Aix-Marseille (Aix Marseille Univ), le CNRS (UMR7263), l’IRD (UMR237), et l’Université d’Avignon et des pays du Vaucluse (Avignon Univ.).

En Janvier 2018, L’Institut Méditerranéen de la Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale rassemble 175 personnels permanents, (dont 93 Enseignants-chercheurs, 27 chercheurs et 55 techniciens, ingénieurs et administratifs), 58 doctorants et une trentaine de personnels contractuels.

L’unité est implantée en France sur 6 sites principaux à Marseille, Aix en Provence et Avignon, ainsi que sur le site de l’O3HP (voir toutes les implantations).

Avec plus de 280 professionnels de la recherche en environnement, l’IMBE apporte une compétence forte dans les domaines clés de la biodiversité, de l’évolution, de l’écologie, de la paléoécologie, des relations santé et environnement et des relations homme-milieu (écologie globale).

Le projet IMBE 2018

L’UMR prépare le nouveau contrat quinquennal qui entre en vigueur début 2018. L’écologie globale reste au coeur du projet scientifique et la nouvelle organisation de l’UMR évolue vers davantage de simplicité et de lisibilité.

A partir de 2018, les 6 axes et les 14 équipes de recherche actuelles seront restructurés en 7 équipes :

Les 7 grandes équipes

1 Paléoenvironnements et processus macroécologiques (PPM)
2 Origine et évolution de la biodiversité (OEB)
3 Vulnérabilité écologique et conservation (VEC)
4 Ingénierie de la restauration des patrimoines naturel et culturel (IRPNC)
5 Diversité et fonctionnement des molécules aux écosystèmes (DFME)
6 Biomarqueurs, environnement, santé (BES)
7 Biotechnologie Environnementale et Chimiométrie pour la valorisation de la biodiversité (BEC)

Afin de favoriser l’émergence de l’écologie globale, les échanges scientifiques et les travaux de recherches seront mobilisés au sein de thèmes fédérateurs qui recouperont les problématiques de plusieurs équipes.

Dix thèmes fédérateurs :

• Systèmes socio-écologiques dans le bassin méditerranéen et en Asie : passé, présent, futur
• Dynamique et stabilité des systèmes écologiques face aux changements globaux
• Climat, changement global, adaptation et résilience des organismes vivants
• Sciences réparatrices de l’environnement
• Paysages, continuités biologiques et interactions biotiques
• De la connaissance naturaliste aux mécanismes fonctionnels et évolutifs (et réciproquement)
• Interactions agriculture / biodiversité au cours du temps
• Anthropocène, environnement et santé
• Déclinaisons et apports de la biosurveillance
• Naturalité et biodiversité : de la perception à la gestion

Au-delà de l’organisation scientifique et de la structuration de l’unité, des pôles « identifiants » sont également mis en place.

Pôles identifiants

Pôle « Expertise et transfert des connaissances » (ExTra)
Pôle « Biodiversité des espaces insulaires de l’outremer tropical français »
Pôle « Biologie et écologie marines »
Pôle « Reproduction et environnement »


Les nouvelles équipes, services communs et pôles identifiants seront progressivement mis en ligne sur le site www.imbe.fr à partir de janvier 2018.