Biotechnologie Environnementale et Chimiométrie (BEC)

Responsables d’équipe : N. Dupuy, C. Rébufa

L’équipe « Biotechnologie Environnementale et Chimiométrie appliquées à la valorisation de la biodiversité » ras-semble une communauté de scientifiques de l’IMBE travaillant, à plusieurs échelles, sur l’écologie, l’évolution, la dy-namique et le fonctionnement des écosystèmes insulaires et continentaux. Les pays du Sud (Maroc, Tunisie, Cuba, Mexique…) et les ROM-COM sont nos partenaires privilégiés dans une optique de développement durable.


Les recherches de l’équipe BEC (Eq.7)

Mots clés
Produits naturels, vieillissement, valorisation, chimie analytique, biochimie, biotechnologie, chimiométrie


Thèmes

Les axes majeurs sont :
• le développement d’une vision globale de la préservation des ressources naturelles principalement de la bio-masse végétale (plantes aromatiques et médicinales, huiles essentielles, huiles végétales, miels, safran…) et microbienne des écosystèmes insulaires et continentaux,
• la caractérisation et la prévision de la dynamique des écosystèmes face aux changements globaux (climat, dé-mographie) en vue de leur gestion durable, afin de mettre en évidence un effet terroir,
• l’identification d’indicateurs métabolomiques par des traitements chimiométriques des données (chromato-graphiques et/ou spectroscopiques) permettant d’étudier la dynamique des écosystèmes et des services qu’ils rendent aux sociétés pour anticiper les points de rupture,
• la mise en place de pratiques innovantes (bioraffineries) pour des écosystèmes productifs et résilients dans le but de répondre aux grands enjeux sociétaux, dont la qualité alimentaire et le biocontrôle. Dans ce cadre, la dégradation des mycotoxines est un enjeu majeur pour l’autosuffisance alimentaire, de même que le rempla-cement des pesticides chimiques par des biopesticides ou l’étude des vieillissements naturels ou simulées de produits naturels ou formulés.
• la dégradation ou la séquestration (stockage du carbone ou de polluants) de composés organiques récalcitrants ou de minéraux d’origine naturelle ou anthropique contaminants l’environnement dans un but de préservation des écosystèmes,
• l’isolement et la caractérisation de métabolites secondaires en vue de la valorisation de ressources naturelles.
L’ambition de l’équipe est d’agréger les connaissances scientifiques produites par les groupes qui la composent et d’inciter et stimuler les interfaces entre elles afin de favoriser des approches interdisciplinaires au sein de l’IMBE et avec nos partenaires du sud.
Les membres de l’équipe collaborent au sein de réseaux concernés par l’ensemble des biomes, terrestres et aquatiques, naturels et anthropisés, constituant la biodiversité des agrosystèmes continentaux et insulaires des régions méditerranéennes et tropicales.

Équipement

Liste des appareils :

  • Proche infrarouge
  • Moyen Infrarouge / ATR
  • Microscope infrarouge
  • CLHP
  • CPG
  • Colorimètre
  • Raman (macro & micro)