Camille Fourrier

Doctorante
Equipe Vulnérabilité à l’Echelle Microbienne (VEC)

Site : Campus Étoile - Faculté des Sciences St-Jérôme
Case 441 Av Escadrille Normandie Niémen
13 397 Marseille cedex 20

camille.fourrier-at-imbe.fr

CV

2016-2020 : Doctorat à l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie, Aix-Marseille Université. Soutenue publiquement le 21 octobre 2020.

LES RÉSIDUS DE BAUXITE DE PROVENCE : PROPRIÉTÉS PHYSICO-CHIMIQUES ET INFLUENCE SUR LA FORMATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SOLS

  • Spécialité : Écologie microbienne
  • Mots-clés : Sites et sols pollués, résidus miniers, communautés microbiennes, boues rouges, sodium, alcalinité, technosols.

2015-2016 : Master 2 Recherche Sciences de l’Environnement Terrestre Parcours Biodiversité Ecologie et Evolution (Université Aix-Marseille - Marseille Saint Jérôme)

  • Stage de fin de cursus : Réponses des communautés microbiennes et végétales à l’apport de résidus de bauxite dans un sol (IMBE, Aix-Marseille Université)
  • Écologie microbienne, résidus miniers, écotoxicologie

2014-2015 : Master 1 Sciences de l’Environnement Terrestre Parcours Biodiversité et Ecologie (Université Aix-Marseille - Marseille Saint Jérôme)

  • Stage : Contribution à l’isolement et à la caractérisation de champignons nématophages associés aux Meloidogyne dans les cultures maraîchères au Maroc. (IRD, Aix-Marseille Université)
  • Microbiologie

2013-2014 : L3 SNTE Parcours Biologie et Ecologie des écosystèmes perturbés (Université Aix-Marseille - Marseille Saint Charles)

2011-2013 : DUT Génie Biologie Option Génie de l’Environnement (Université du Sud Toulon Var - La Garde)

  • Stage de fin de cursus : Inventaire de la faune sauvage et participation à des actions de conservation (Parque Nacional Barra Honda, Costa Rica)

Thèse de doctorat

Les résidus de bauxite de Provence : propriétés physico-chimiques et influence sur la formation et le fonctionnement des sols

Sous la direction de Stéven Criquet, MCF-HDR
Soutenue publiquement le 21 octobre 2020 à Marseille

Crassier de Vitrolles, Bouches du Rhône, France
Photographie Catherine Keller

Résumé :

Les résidus de bauxite, plus communément appelés boues rouges, sont des sous-produits générés lors de l’extraction de l’alumine à partir du minerai de bauxite via le procédé Bayer. En France, ces résidus ont été et sont toujours produits en grande quantités depuis la fin du XIXème siècle. En raison de l’utilisation de soude, ces résidus présentent des caractéristiques physico-chimiques extrêmes, à savoir de fortes valeurs de pH, de salinité et de sodicité. Leur texture très fine, composée principalement d’oxy-hydroxydes de fer et d’aluminium, leur structure argileuse et leur pauvreté en éléments nutritifs (C, N, P, K, Mg etc.) en font un substrat hostile à l’implantation de la vie. De plus, la présence en concentrations parfois fortes de certains éléments traces métalliques et métalloïdes est une source d’inquiétude quant à leurs potentiels effets néfastes sur l’environnement et la santé humaine. L’objectif principal de ces travaux a été de caractériser certains résidus de bauxite provençaux ainsi que leurs effets sur les communautés végétales et microbiennes édaphiques. Les résultats issus d’approches écosystémiques et d’expériences de laboratoire en conditions contrôlées ont permis d’établir que la conductivité électrique, et donc la teneur en sodium, étaient les principaux facteurs responsables de la toxicité des résidus de bauxite sur la structure et les fonctions des communautés microbiennes, mais aussi sur la capacité de ces résidus à être colonisé par des végétaux. De plus, il a été montré que certains résidus étaient plus toxiques que d’autres, en fonction du procédé industriel mis en œuvre, de la provenance du minerai, mais aussi du mode de gestion des résidus. Lors de l’approche écosystémique, une biodiversité particulière a pu être observée sur un crassier colonisé par de la végétation, tant à du point de vue des plantes que des microorganismes. Ainsi, des espèces halo/alcalophiles, généralement inféodées à des milieux salées et/ou alcalins, notamment littoraux, ont pu être inventoriées. Ces espèces n’étaient pas observables dans les environnements situés à proximité immédiate du crassier étudié, et souligne le caractère atypique des écosystèmes se développant sur ce type de substrat. Fort de ces observations, et dans le but d’optimiser la formation de technosols à partir de ces résidus miniers, leur modification à l’aide de gypse a été choisie pour réduire les valeurs de pH, de salinité et de sodicité. En complément, des intrants organiques issus de l’économie circulaire locale ont été utilisés pour constituer un apport en nutriments. Cette démarche a permis d’obtenir des résultats encourageants pour la remédiation des résidus et initier leur transformation en sols fonctionnels. Toutefois, certains intrants se sont avérés plus efficaces que d’autres pour permettre la mise en place de biocénoses. Certaines espèces utilisées lors de cette expérience, issues de la banque de graine provenant de sols de crassiers, se sont également bien développées dans certaines modalités, et pourraient être valorisées lors de la mise en place de méthodes de gestion de ces crassiers à plus grande échelle.

Communications HAL

Liste des communications récentes.
Cette liste des communication n’est pas exhaustive, elles sont classées par date de dépôt dans les archives ouvertes HAL.


10 résultats
Article dans une revue
Camille Fourrier, Mathieu Luglia, Catherine Keller, Pierre Hennebert, Julie Foulon, Jean-Paul Ambrosi, Bernard Angeletti, Criquet Stéven
How Raw and Gypsum Modified Bauxite Residues Affect Seed Germination, Enzyme Activities, and Root Development of Sinapis alba
Water, Air, and Soil Pollution, Springer Verlag, 2021, 232 (8), ⟨10.1007/s11270-021-05232-x⟩
Article dans une revue
Camille Fourrier, Mathieu Luglia, Pierre Hennebert, Julie Foulon, Jean-Paul Ambrosi, Bernard Angeletti, Catherine Keller, S. Criquet
Effet de concentrations croissantes en résidus de bauxite modifiés ou non à l'aide de gypse sur les fonctions et la structure de communautés microbiennes - une étude en mésocosmes.
Ecotoxicology and Environmental Safety, Elsevier, 2020, 201, pp.110847. ⟨10.1016/j.ecoenv.2020.110847⟩
Communication dans un congrès
Mathieu Luglia, Camille Fourrier, Julie Foulon, Ninon Viard, Christopher Burot, Héloïse Verdier, Maguitte Wright, Catherine Keller, Jean-Paul Ambrosi, S. Gachet, Pierre Hennebert, Virgile Calvert, Daniel Pavon, Bernard Angeletti, S. Criquet
Étude écosystémique d’un dépôt de résidus de bauxite en Provence : le cas du crassier du Griffon, Vitrolles
Séminaire de l’OHM-BMP, Oct 2017, Bouc-Bel-Air, France
Communication dans un congrès
Julie Foulon, Cyril Zappelini, Alexis Durand, Benoit Valot, Mathieu Luglia, Camille Fourrier, S. Criquet, Damien Blaudez, Michel Chalot
Environmental metabarcoding as a tool to reveal structure and composition of microbial communities in anthropogenic soils
4ème colloque de Génomique Environnementale, Sep 2017, Marseille, France
Communication dans un congrès
Mathieu Luglia, Camille Fourrier, Ninon Viard, Catherine Keller, Jean-Paul Ambrosi, Sophie Gachet, Pierre Hennebert, Virgile Calvert, Isabelle Giffard, Daniel Pavon, Bernard Angeletti, Steven Criquet
The bauxite residue deposits of the mining basin of Provence: characterization and impacts on the physico-chemical and biological qualities of soils
5th symposium LabEx DRIIHM, May 2017, Aveiro, Portugal
Poster
Mathieu Luglia, Camille Fourrier, Catherine Keller, Sophie Gachet, Pierre Hennebert, Jean-Paul Ambrosi, Yves Noack, Virgile Calvert, Isabelle Giffard, Daniel Pavon, Bernard Angeletti, S. Criquet
The terrestrial red mud deposits in Provence : Ongoing researches in soil science
International Conference on Ecological Sciences, SFÉcologie 2016, Oct 2016, Marseille, France. 2016
Poster
Mathieu Luglia, Camille Fourrier, Catherine Keller, S. Gachet, Pierre Hennebert, Jean-Paul Ambrosi, Yves Noack, Virgile Calvert, I. Giffard, Delphine Pavon, Bernard Angeletti, Steven Criquet
The terrestrial red mud deposits in Provence: Ongoing research in soil science
SFÉcologie 2016 –– International Conference on Ecological Sciences, Oct 2016, Marseille, France
Poster
Camille Fourrier, Mathieu Luglia, Sophie Gachet, Pierre Hennebert, Virgile Calvert, S. Criquet
How bauxite residues affect soil biological components ? A preliminary experimental study
International Conference on Ecological Sciences, SFÉcologie 2016, Oct 2016, Marseille, France
Autre publication
Camille Fourrier, Mathieu Luglia, S. Criquet
Résidus de bauxite issus des activités d’extraction de l’alumine : conséquences sur certains traits végétaux et microbiens
2016
Communication dans un congrès
Mathieu Luglia, S. Criquet, Catherine Keller, S. Gachet, Pierre Hennebert, Camille Fourrier
Projet DORIS - Les dépôts de boues rouges du bassin minier de Provence : caractérisation et impacts sur la qualité physico-chimique et biologique des sols
Séminaire annuel de l'OHM Bassin Minier de Provence, 2016, Simiane-Collonge, France

Ecologie microbienne et géochimie

par Camille FOURRIER

  • Utilisation d’indicateurs microbiens dans la caractérisation et le suivi de pédosystèmes : activités enzymatiques, croissance, respiration, profils physiologiques des communautés microbiennes
  • Extraction ADN, PCR-RFLP, séquençage haut-débit (Métabarcoding)
  • Analyse physico-chimiques et biogéochimiques des sols
  • Extraction, isolement, purification et description physiologique de souches de champignons
  • Fabrication et suivi de technosols
  • Mise en place et suivi de protocoles expérimentaux et de collectes de terrain

Outils

par Camille FOURRIER

  • Traitement statistique de données (R, Xlstats), analyses uni- et multivariées
  • Outils de bureautique (Pack Office)
  • Traitement d’image (Gimp, WinRhizo)
  • Rédaction de rapports et d’articles scientifiques
  • Permis B, véhiculée