Origine et Evolution de la Biodiversité (OEB)

Animateurs d’équipe : P. Mirleau, C. Borchiellini

L’équipe OEB s’intéresse aux processus à l’origine de la diversité des organismes et des communautés d’organismes et aux facteurs influençant leur dynamique et évolution. L’équipe réunit des scientifiques de la biologie évolutive et de l’écologie dont les modèles d’études sont des organismes ou des communautés d’organismes appartenant aux métazoaires, viridiplantae, rhodophyta, eumycètes et bactéries.

Les recherches de l’équipe OEB (Eq.2)

Thèmes

Les recherches de l’équipe s’organisent autour de 3 grands thèmes :

  • Monotoring/barcoding et Biodiversité
  • Eco/Evo/Devo
  • Histoire Evolutive et Conservation

Mots clés
Evolution, écologie évolutive, écologie moléculaire, évolution des plans d’organisation, évolution moléculaire, évolution des génomes, population, spéciation, phylogéographie, évo-devo, éco-évo-devo, coévolution hôte-symbiotes

Collaborations

- INTERNES (IMBE) :
équipe Biomarqueurs, Environnement, Santé-BES ; équipe Vulnérabilité Ecologique et Conservation-VEC ; équipe Biotechnologie Environnementale et Chimiométrie-BEC

Programmes

- Programmes en cours :

Programme ANR EvolAj, Structure and functions of intercellular epithelial junctions : an evolutionary perspective (2021-2024)
Les métazoaires possèdent des tissus épithéliaux dont la cohésion est assurée par des jonctions intercellulaires. L’organisation et la composition de ces jonctions est surtout établie d’après l’étude de modèles bilatériens et demeure inconnue chez les animaux non bilatériens. Le but de ce projet est de caractériser l’organisation moléculaire des jonctions dans deux lignées animales basales, les éponges (O. lobularis) et les placozoaires (T. adhaerens) et dans un modèle bilatérien, l’épithélium digestif humain. Notamment chez O. lobularis nous caractériserons les protéines impliqués dans les jonctions et leur capacité d’interaction afin de déterminer leur conservation au cours de l’évolution et d’émettre des hypothèses sur le type de jonctions présentes dans l’ancêtre commun des métazoaires.

Programme A*Midex International JUNE, Cell Junction Evolution (2019-2022)

Projet LIFE Habitats Calanques (2017-2022)
Le parc national périurbain des Calanques est soumis à de fortes pressions anthropiques qui conduisent à d’importants bouleversements tels que la perte considérable d’espèces endémiques rares et la dégradation des habitats naturels. Les principaux enjeux sont la restauration et la préservation des habitats littoraux d’intérêt communautaire et des espèces structurantes associées qui connaissent un déclin exponentiel.

Programme PROTEKER (2019-2023)
Ce programme vise à mettre en place des séries d’observation à long terme afin d’évaluer l’impact du changement climatique sur la biodiversité et les écosystèmes marins en Antartique

Projet Région Sud-Volet exploratoire IMPOMED, IMpact des POlluants sur la biodiversité marine MEDiterrannéenne (2019-2022)
Le projet IMPOMED a pour objectif d’évaluer l’impact de polluants sur trois biocénoses clés du milieu marin méditerranéen : le coralligène, les herbiers de posidonie et le plancton. Un axe essentiel de ce projet concerne l’amélioration de notre offre en dispositif d’élevages et expérimentaux à la Station Marine d’Endoume. Ces dispositifs expérimentaux, outre leur utilité pour les études moléculaires et toxicologiques, permettront de multiplier nos actions de sensibilisation sur la biodiversité marine auprès du jeune public et de fournir du matériel biologique pour l’enseignement.

Projet Labex DRIIHM inter OHM Littoral Mediterranéen et Vallée du Rhône BFRMed, Etude de la contamination par les retardateurs de flamme bromés prioritaires et émergents sur la façade Méditerranéenne des calanques Marseillaises au delta du Rhône (2020-2022)
Ce projet a pour objectif d’évaluer la contamination du littoral Méditerranéen des calanques marseillaises au delta du Rhône par les retardateurs de flamme bromés (BFR), en incluant ceux listés parmi les substances dangereuses prioritaires de la Directive Cadre Européenne sur l’Eau, et ceux dits « émergents », pour lesquels les données sur la contamination sont très peu documentées, voire inexistantes, au niveau national.

Projet Institut Mediterraneen pour la Transition Environnementale (ITEM), POP Transition, Des polluants réglementaires aux polluants émergents - Impact des politiques de gestion sur la transition écologique en zone littorale méditerranéenne (2021-2024)
Le projet POP Transition vise à évaluer la contamination de la façade Méditerranéenne par les retardateurs de flamme bromés et d’en étudier les impacts sur l’habitat côtier et l’écosystème benthique et sur la ressource halieutique et d’en appréhender les conséquences sur la pêche.

- Programmes achevés récemment :

Projet ANR DYNAMIC (2015-2019)
Ce projet collaboratif autour du bassin méditerranéen est axé sur l’étude du caroubier (Ceratonia siliqua L.), l’un des fruitiers méditerranéen majeur. Ce projet s’articule selon plusieurs axes :
• Caractérisation de sa diversité génétique et de sa phylogéographie
• Caractérisation de son microbiome symbiotique
• Identification des facteurs écologiques et biogéographiques contrôlant la diversité du microbiome symbiotique

Projet International de Coopération Scientifique (PICS, CNRS) STRAS (2018-2020)
Ce projet vise à développer des outils permettant d’observer le comportement (migration, division, mort cellulaire...) des cellules chez les éponges. Actuellement, seules les techniques d’histologie classique sont disponibles chez ces organismes et ne permettent pas d’appréhender ces processus. Ce projet est un projet fédératif entre 4 instituts (3 français et 1 australien) travaillant sur 3 modèles éponges différents. Ce projet a fait l’objet d’une communication affichée dans le cadre des journées OSU-Pytheas

Publications

Toutes les publications en open acces sont disponibles en suivant ce lien : https://hal.archives-ouvertes.fr/OEB/

Les membres de l’équipe OEB

Membres de l’équipe

Animateurs d’équipe : P. Mirleau, C. Borchiellini

Chercheurs, enseignants chercheurs permanents
et des personnels techniques (statut, site) :

Alex Baumel(MCF AMU HDR, Endoume)
Carole BORCHIELLINI (MCF AMU HDR, Endoume)
Anne Chenuil-Maurel(DR2 CNRS, Endoume)
Vincent DUBUT (IGR AMU, Endoume)
Jean Pierre Feral (DR Emerite, Endoume)
Serge GUDIN (Pr AMU, St Jérôme)
Manuel LE BRIS (MCF AMU, St Jérôme)
Emese Meglécz(MC AMU, Endoume)
Lucie Miché (MCF AMU, Endoume)
Pascal Mirleau (MCF AMU, Endoume)
Yvan Perez (MC AMU, Endoume)
Emmanuelle RENARD (MCF AMU, Endoume)
Caroline Rocher (AI CNRS, Endoume)
Quentin Schenkelaars (MCF AMU, Endoume)

Doctorants, stagiaires M2, CDD et post-doctorants actuels

Kassandra De Pao (Doctorante, Endoume)
Aïcha Mehirou-Zouggar (Doctorante Oran/Endoume)
Kurt Villsen (Doctorant, Endoume)
Laura Cappellen (IE-CDD AMU, Endoume)
Noelle Sarkis (Post-doctorante, Endoume)