Thematiques

Mes thématiques de recherche concernent la mise en place au cours de l’Holocène des écosystèmes forestiers, méditerranéens et montagnards, et leur dynamique en réponse aux activités anthropiques.
La pédoanthracologie (identification et datation des charbons de bois conservés dans les sols) est mon outil de travail et ma spécialité.
Cette discipline exige une grande maitrise de l’anatomie du bois pour garantir la précision et la rigueur des identifications anatomiques. La pédoanthracologie, par la haute résolution spatiale des résultats et sa capacité à explorer les territoires dépourvus de sites humides, est parfaitement complémentaires des autres disciplines paléo écologiques (palynologie, entomologie, …).
Je travaille en étroite collaboration avec les historiens et les archéologues, qui étudient la fréquentation puis l’occupation de la montagne depuis le Mésolithique jusqu’au Moyen Age et la période moderne, afin de mieux mesurer l’impact des activités pastorales et minières sur les forêts d’altitude et retracer la dynamique des végétations en réponse aux feux et aux variations climatiques au cours de l’Holocène.
Mes recherches se déroulent principalement dans les Alpes françaises, en collaboration avec les gestionnaires d’espaces protégés (Parc National des Ecrins, PNR du Queyras, Réserve Biologique du Bois d’Assan, Réserve Intégrale du Lauvitel , Réserve Naturelle Nationale de la Massane dans les Pyrénées).
Mes travaux ont démontré l’importance des activités anthropiques dans la déforestation des écosystèmes d’altitude et l’abaissement de la limite supra-forestière, principalement depuis l’âge du Bronze. Ils ont également permis de reconstituer l’histoire holocène de la végétation de la Provence, calcaire et siliceuse et de préciser le rôle des feux, d’origine anthropique ou non (essartage, feux pastoraux, incendies de forêts) dans la transformation des écosystèmes forestiers méditerranéens (ex : Forêt de la Sainte Baume, forêt du Massif des Maures, des Alpilles, du Mont Ventoux).
Sur le plan international, dans le cadre du Groupement De Recherche International Forêts Froides, je contribue à la compréhension de la dynamique forestière de la forêt boréale soumise aux perturbations incendies.